Le principe de l’hypnose est d’accéder à un état modifié de conscience pour revisiter la réalité et la façon dont vous la percevez, ce qui permet de trouver de nouvelles ressources.

L’hypnose : comment ça marche ?

L’état d’hypnose est un état naturel dans lequel chacun peut se retrouver sans le réaliser. En d’autres termes, c’est le fait d’être présent, sans l’être en même temps. Ce sont tous les moments où l’esprit se soustrait. Un état hypnotique singulier que nous connaissons et que nous pratiquons sans le réaliser. 

L’état hypnotique est singulier et doit être distingué des états de veille et de sommeil.. Nous le connaissons et le pratiquons tous sans le savoir. Une situation dans laquelle l’individu exprime un sentiment d’indifférence au monde qui l’entoure.

Schématiquement, l’état de conscience est comme endormi. Par conséquent, on lève ses freins, ses blocages et on se défait des idées nocives. La conscience, généralement hyperactive, laisse davantage de place à l’inconscient. Un espace où sont stockés nos “comportements assimilés”, notamment par les diktats familiaux, sociaux ou environnementaux.

L’hypnose Ericksonienne :

La pratique de l’hypnose ericksonienne est l’une des branches les plus connues de cette thérapie. Son nom est directement tiré du psychiatre américain Milton Erickson. Dite thérapie brève (quelques séances seulement), l’objectif de l’hypnose ericksonienne est de faciliter la psychothérapie en créant un passage entre l’état de conscience et celui d’inconscience.

L’hypnose ericksonienne n’enlève en rien le contrôle que vous avez de vos actions. En effet, votre cerveau dispose de “sécurités” qui restent actives malgré l’état d’hypnose. Vous êtes le maître d’oeuvre de l’hypnose dont vous avez besoin à l’instant T.

Dans quels cas peut-on faire appel à l’hypnose ?

L’état hypnotique repose sur un équilibre entre un niveau de conscience plus ou moins présent et un inconscient qui rend accessible denouvelles ressources personnelles pour affronter une situation particulière et d’adopter de nouveaux comportements plus adaptés à votre objectif. Ses champs d’application sont donc très vastes.

Dans le domaine thérapeutique elle permet de diminuer l’importance des symptômes d’un certain nombre de pathologies, et de développer de nouveaux comportements permettant de mettre à distance le motif d’une souffrance ou d’une douleur, de retrouver un état antérieur à celle-ci, et parfois de la résoudre.

Son efficacité contre la douleur physique est reconnue par la sphère médicale.

Source : medoucine.com